facebook contacts

Anne Ransquin

Bamako, quai #01

Mali - 2005 - 2007

Construite par l’administration coloniale française à la fin du XIXème siècle, inaugurée en 1924, la ligne des chemins de fer reliant Bamako au port de Dakar (1287 km) servait à acheminer troupes et matières premières entre les deux villes. Aujourd’hui laissée quasi à l’abandon, cédée par tronçons à différents consortiums étrangers (dont belges), la gestion chaotique de la ligne a entraîné le déclin du trafic et la dégradation des installations. Sans pour autant décourager les voyageurs qui y embarquent chaque semaine. Récemment, les vieux wagons dépareillés d’Europe ont fait place au «train bleu» hérité du continent indien pour le transport des voyageurs. Plus moderne et confortable, plus sûr aussi. Lorsqu’un train est annoncé au départ, c’est tout le hall de gare qui s’anime. Petits marchands, voyageurs, accompagnateurs, quelques touristes parfois aussi perdus dans le brouhaha... Chacun s’occupe de charger son bagage et d’y trouver sa place...